Un message de notre PDG Julia Blackburn

 

Alors que nous reconnaissons l'importance historique du dix-neuvième juin, qui commémore la fin officielle de l'esclavage en Amérique le 19 juin de chaque année depuis 1866, nous réfléchissons également aux récentes tragédies qui ont aggravé les traumatismes de longue date vécus par nos communautés jusqu'à aujourd'hui, découlant du racisme, du colonialisme et de l'islamophobie systémiques anti-indigènes, anti-noirs et anti-asiatiques.

Au cours des dernières semaines, les restes de 215 enfants autochtones ont été découverts par la Première Nation Tk'emlups te Sekwepemc, enterrés dans des tombes non marquées sur le terrain de l'ancien pensionnat de Kamloops. Cette horrible découverte est le reflet d'un système séculaire d'oppression coloniale qui continue de dévaster les communautés des Premières nations, des Métis et des Inuits. Elle constitue également un rappel urgent à tous les colons canadiens de mettre en œuvre les appels à l'action lancés par la Commission de vérité et de réconciliation du Canada (CVR) en partenariat avec les communautés autochtones.

Quelques jours à peine après la découverte des 215 enfants, quatre membres d'une famille canadienne musulmane de London, en Ontario, ont été tués dans une attaque terroriste alimentée par l'islamophobie. Cette atrocité a infligé un profond chagrin et un grand traumatisme à nos communautés musulmanes et à tous ceux qui dénoncent de tels actes à travers le Canada, et elle a une fois de plus souligné l'importance de confronter et d'arrêter l'islamophobie dans ses manifestations ouvertes et cachées.

Au cours de l'année dernière, nous avons également assisté à une augmentation du racisme anti-asiatique, et nous avons aussi récemment observé le premier anniversaire des meurtres de George Floyd, Ahmaud Arbery et Breonna Taylor. Il reste beaucoup de travail à faire pour combattre toutes les formes de racisme aux niveaux individuel, institutionnel et systémique.

Nous pleurons avec nos communautés indigènes, musulmanes, asiatiques et noires, et à travers ce processus de deuil, nous nous engageons à apporter des changements concrets et tangibles.
Les déclarations d'alliances et de solidarité doivent se traduire par des actions.

NPower Canada prend dès maintenant les mesures concrètes suivantes :

1. Trouver et mettre en œuvre une formation anti-oppression pour l'ensemble du personnel et des participants aux programmes, y compris une formation spécifique pour combattre toutes les formes de racisme et d'islamophobie, et pour faire progresser la vérité et la réconciliation avec les peuples autochtones.

2. Offrir un encadrement et des conseils en matière d'équité, de diversité et d'inclusion (EDI) aux employeurs de NPower Canada qui souhaitent recruter, retenir et développer les talents de notre bassin diversifié de diplômés afin de s'assurer que nos anciens sont en sécurité, soutenus et épanouis au travail.

3. Après avoir relevé le défi du 50-30 (50 % de représentation féminine et au moins 30 % de représentation des personnes d'ascendance africaine au conseil d'administration et à l'équipe de direction) au sein de la haute direction et de l'ensemble du personnel, NPower Canada cherche à poursuivre la diversification de son conseil d'administration au cours des 12 prochains mois. Élaborer et surveiller la mise en œuvre continue des pratiques d'embauche et de maintien en poste, des structures de rémunération, du développement du leadership et des politiques de planification de la relève afin d'atteindre les objectifs d'équité, de diversité et d'inclusion (EDI).

4. Créer des espaces plus sûrs pour que les participants et le personnel puissent partager, honorer et apprendre des expériences vécues des uns et des autres, en facilitant l'empathie, le respect mutuel et l'allié, ainsi qu'un dialogue ouvert.

5. Rendre compte fréquemment et régulièrement des progrès concrets accomplis dans la réalisation des objectifs de l'EDI ; accepter d'être tenu responsable en partageant les résultats avec les parties prenantes internes et externes.

Nous invitons nos participants, notre personnel, nos employeurs, nos partenaires communautaires et autres parties prenantes à nous faire part de leurs commentaires sur ces mesures. Alors que nous célébrons le dix juin et rendons hommage au grand courage et aux sacrifices de ceux qui ont lutté pendant des siècles contre l'oppression, nous nous réjouissons de travailler avec vous tous pour créer des changements significatifs et mesurables en partenariat avec nos communautés.