Par Jesse Thomas - Global News

La Nouvelle-Écosse annonce un investissement de 1,3 million de dollars
La Nouvelle-Écosse annonce un investissement de 1,3 million de dollars dans un programme de formation à l'emploi pour les jeunes, axé sur la technologie de l'information. Jesse Thomas / Global News

Le secteur de l'information et de la technologie est l'un des secteurs économiques les plus importants et à la croissance la plus rapide au Canada, et il en va de même en Nouvelle-Écosse.

Les entreprises de la province sont à la recherche d'employés pour continuer à répondre à la demande croissante de travailleurs qualifiés, a déclaré vendredi Lena Metlege Diab, ministre du travail et de l'enseignement supérieur de la province.

M. Diab a annoncé que le gouvernement prévoyait de dépenser 1,3 million de dollars dans le cadre d'un partenariat avec NPower Canada pour aider les jeunes Néo-Écossais à acquérir des compétences et une formation professionnelle afin de trouver un emploi dans le secteur des TI.

"Nous savons que les jeunes Néo-Écossais et les jeunes de tout le pays ont été grandement touchés par les défis économiques présentés par COVID-19", a déclaré Diab. "C'est pourquoi la connexion des jeunes aux carrières dans nos secteurs stratégiques de croissance est devenue une priorité encore plus grande."

"Nous savons que les jeunes Néo-Écossais et les jeunes de tout le pays ont été grandement touchés par les défis économiques présentés par COVID-19", a déclaré Diab. "C'est pourquoi la connexion des jeunes aux carrières dans nos secteurs stratégiques de croissance est devenue une priorité encore plus grande."

NPower Canada organisera des sessions de formation professionnelle pour 350 jeunes âgés de 18 à 29 ans, en mettant l'accent sur le développement de compétences pour travailler dans le secteur technologique, dans des domaines tels que la cybersécurité, l'intelligence artificielle et le développement web.

"C'est un programme dirigé par les employeurs et la raison pour laquelle cela se produit est que les employeurs de cette province ont dit : "Nous avons besoin de cela", et en tant que province, nous sommes si heureux de pouvoir investir dans ce programme et de nous associer à nos entreprises", a déclaré Diab. "Parce que nous savons que nous avons la jeunesse ici et nous savons que nous avons le talent ici".

NPower indique que le programme d'emploi sera mis en place au cours des trois prochaines années et que 50 étudiants à la fois suivront des sessions de formation en ligne de 15 semaines, à partir de janvier 2021.

" Nous sommes ravis d'amener NPower Canada en Nouvelle-Écosse ", a déclaré Julia Blackburn, PDG de NPower Canada. " Le chômage et le sous-emploi des jeunes continuent d'être un défi dans tout le Canada, alors que la croissance rapide du secteur technologique de la Nouvelle-Écosse offre de nouveaux espoirs et de nouvelles possibilités.

"Nous sommes impatients de travailler avec la province de la Nouvelle-Écosse, ainsi qu'avec des partenaires locaux et nationaux, pour doter les jeunes défavorisés des compétences demandées par la main-d'œuvre informatique d'aujourd'hui, afin de combler le déficit de compétences technologiques et de fournir aux employeurs les talents informatiques de niveau junior dont ils ont besoin."

La pandémie de COVID-19 a également eu un impact sur les jeunes et a créé des défis économiques et des opportunités limitées pour accéder à de bons emplois, a déclaré M. Diad et ses programmes comme celui-ci qui les aideront à acquérir de nouvelles compétences et leur donneront des opportunités pour des emplois qui sont nécessaires maintenant.

"Nous savons que les jeunes Néo-Écossais et les jeunes de tout le pays ont été grandement touchés par les défis économiques présentés par COVID-19", a déclaré Diab. "C'est pourquoi la connexion des jeunes aux carrières dans nos secteurs stratégiques de croissance est devenue une priorité encore plus grande."

Les diplômés du programme NPower recevront un diplôme avec des titres de compétences reconnus par l'industrie, mais aussi des aides pour trouver un emploi et poursuivre leur développement professionnel.

"Pour les jeunes Canadiens qui explorent les possibilités d'emploi au milieu du COVID-19, l'expansion de NPower Canada est une bonne nouvelle", a déclaré Lynn Clark d'IBM. "Certains des domaines qui connaissent la plus forte croissance, comme la technologie, nécessitent des compétences qui ne requièrent pas toujours un diplôme traditionnel."

NPower déclare qu'elle accordera la priorité aux demandes émanant de jeunes issus de communautés sous-représentées, comme les participants éligibles de la communauté africaine de Nouvelle-Écosse, les communautés indigènes, ainsi que les nouveaux arrivants et les jeunes vivant avec un handicap.