Écrit par Andrew Reddin, titre de chef de l'exploitation à NPower Canada, et Denisse Alejo, première vice-présidente à NPower Canada, decembre 15, 2021.

Comment outiller les chercheurs d'emplois pour réussir à l'ère du numérique

La technologie n'est plus un domaine isolé, ce qui signifie que les programmes de développement de la main-d'œuvre doivent s'assurer que leurs services s'alignent avec les besoins changeants du secteur et, en même temps, faire en sorte d'outiller les chercheurs d'emplois de compétences professionnelles et personnelles nécessaires à leur succès.

Ces dernières années, le domaine de la technologie a connu une très grande croissance, et le Canada est devenu une plaque tournante dans le domaine de la haute technologie. Selon le rapport du CBRE, compagnie d'investissement qui exploite l'intelligence du marché, entre 2019 et 2020, Toronto s'est classé au premier rang en Amérique du Nord pour la croissance des emplois dans le secteur de la haute technologie. Vancouver s'est classé au troisième rang, Montréal, au sixième.

Depuis la création de NPower Canada, à la fin de 2014, nous avons choisi de créer des programmes qui préparent les jeunes chercheurs pour de futurs emplois. Nous nous sommes concentrés sur les compétences technologiques puisque nos participants peuvent ainsi faire leurs débuts dans un domaine qui est en plein essor. Selon le Scoring Canadian Tech Talent Analysis of Labour Market Conditions du CBRE, le nombre d'employés qualifiés en technologie a augmenté de 22,5 %, de 2014 à 2019, ce qui représente 165 300 emplois de plus dans l'économie.

Selon le rapport de Statistique Canada pour le premier trimestre de 2021, les postes disponibles pour les emplois en informatique ont augmenté de 12,3 %, soit une progression record. L'obligation de travailler à domicile, au début de la pandémie, a forcé les compagnies à constater qu'elles avaient besoin de talents technologiques, peu importe la nature de leur organisation, toutes les compagnies étant devenues des entreprises devant recourir à la technologie au quotidien pour pouvoir fonctionner.

Les chercheurs d'emplois doivent donc acquérir des compétences techniques pour combler les besoins des employeurs, qui cherchent du personnel motivé et polyvalent qui les aidera à croître et à atteindre le succès à l'ère du numérique.

Développement holistique de la main-d'œuvre en technologie

Alors que les compétences technologiques sont indispensables aux modèles de livraison des programmes de NPower Canada, d'autres habiletés sont également essentielles pour améliorer l'employabilité et la réussite professionnelle.

En mai 2021, en réponse à l'évolution des besoins du marché du travail, le gouvernement du Canada a lancé un nouveau modèle intitulé : Compétences pour réussir. Certaines différences importantes dans le cadre des compétences essentielles proposent l'évolution de " l'informatique " vers " la compétence numérique " et " l'utilisation de document " comprend désormais la lecture, le calcul, ainsi que la rédaction, parce que ces compétences sont principalement présentes dans les espaces en ligne. Ces évolutions reflètent le fait que la technologie est partout et que tous les rôles incluent maintenant des compétences numériques.

D'autres changements proposent une transition de la " capacité de raisonnement " vers celle de la " résolution de problèmes ", de la " communication orale " vers la " communication " tout court, et de la " formation continue " vers l'" adaptabilité, la créativité et l'innovation ". Ces changements reflètent le désir des employeurs de recruter des individus qui peuvent faire preuve d'esprit critique dans leur réflexion et qui possèdent le désir d'apprendre continuellement. C'est important puisque les développements technologiques rapides contribuent à changer le mode de fonctionnement des organisations, alors celles-ci doivent faire appel à des talents qui peuvent facilement s'adapter aux nouvelles procédures.

Outiller les chercheurs d'emplois pour réussir   

Pour correspondre à ces besoins, le modèle de NPower Canada est séparé en trois éléments : formation technologique, aptitudes personnelles et compétences professionnelles.

Formation technologique : Nos programmes offrent aux participants des certifications reconnues par l'industrie et des microaccréditations en technologie. Les microaccréditations deviennent de plus en plus valorisées par les employeurs, car ces dernières constituent la preuve d'un désir continu d'apprendre et d'un intérêt marqué pour les compétences technologiques les plus récentes.

Aptitudes personnelles : L'objectif est de soutenir et de guider les participants dans la construction de leur marque personnelle, ce qui leur permettra de se démarquer et d'augmenter leurs possibilités d'emploi.

Compétences professionnelles : Le but est d'aider les participants à développer leur adaptabilité, leur compétence en résolution de problèmes, et leur ténacité à surmonter les défis dans leur milieu de travail, ainsi que de cultiver les compétences fondamentales, qui sont utiles dans toutes les entreprises et dans la plupart des domaines.

Nous accordons la priorité à ces trois domaines d'apprentissage pour outiller nos anciens participants avec les compétences de base suivantes : être ouvert aux conseils, montrer un état d'esprit ouvert, être avisé en technologie et posséder une soif de connaissances supplémentaires. Nous mettons l'accent sur les traits clés qui font de l'individu un membre précieux de l'équipe, afin que nous puissions le propulser vers une carrière à long terme, quel que soit le domaine qu'il choisit.

Évaluer l'avenir des carrières technologiques postpandémiques

Au printemps 2021, NPower Canada a travaillé avec RBC pour analyser le paysage technologique postpandémique. En travaillant avec certains des plus grands employeurs de talents en TI au Canada, comme RBC, nous nous assurons que nos programmes s'adaptent bien aux perturbations économiques, en s'alignant avec les besoins changeants des employeurs. L'analyse de RBC a révélé que tirer parti de nos relations avec nos partenaires existants et trouver des possibilités pour de nouveaux partenariats potentiels ont été parmi les plus grandes forces de NPower Canada. Cela nous a permis de comprendre les besoins uniques des employeurs, et de trouver les faiblesses que nos diplômés pourraient combler.

Tirer parti des partenariats et des experts de l'industrie

Les organisations de développement de la main-d'œuvre doivent tirer parti de leurs partenariats existants pour obtenir des renseignements essentiels sur le marché du travail.
À NPower Canada, nous travaillons en étroite collaboration avec des partenaires et des experts du secteur pour adapter nos programmes. Nos collaborateurs sont en mesure de fournir des commentaires directs sur les compétences techniques qu'ils recherchent lors de l'embauche, afin que le contenu de notre programme reste à jour malgré les perturbations économiques.

À titre d'exemple de notre adaptation, basée sur l'avis d'experts, nous avons constaté un besoin accru de talents technologiques pour créer des produits et outils accessibles. Notre programme de Google en design UX sera lancé en janvier 2022 pour répondre à ce besoin.

Découvrir les marchés non traditionnels

Étant donné que toutes les compagnies sont maintenant devenues des entreprises qui utilisent la technologie, les programmes de développement de la main-d'œuvre doivent étendre leur portée pour considérer les domaines dans lesquels les diplômés entrent.

Dans le cadre de la feuille de route du succès de RBC, nous avons également travaillé avec nos employeurs partenaires pour découvrir les départements " non technologiques " non desservis qui ont également des postes vacants, afin que nous puissions adapter le contenu et la prestation de nos programmes pour outiller nos diplômés et les diriger vers un plus grand éventail de possibilités.

Par exemple, nous proposons actuellement un programme de gestion de projet Google. Selon un rapport du Project Management Institute, la demande de gestionnaires de projet augmente plus rapidement que la demande pour d'autres types de postes. Ce programme fournit à nos anciens participants des aptitudes transférables et une amélioration pour l'accès aux emplois, pour la rétention de personnel et pour promouvoir l'évolution de carrière.

Conclusion

Grâce à ses capacités d'innovation et de souplesse, NPower Canada continue de démontrer un avantage concurrentiel, et nous avons atteint un taux de succès de 80 % pour l'emploi ou le niveau de scolarité après ce programme. Cet objectif a été atteint de façon régulière, même pendant la pandémie, alors que nous avons pris les moyens pour offrir nos programmes dans quatre provinces, soit en Alberta, en Colombie-Britannique, en Nouvelle-Écosse et en Ontario.

"Pour rester concurrentiels, les programmes de développement de la main-d'œuvre axés sur la technologie doivent doter leurs participants de compétences professionnelles et personnelles, qui complètent leur expertise en technologie."

Ces personnes seront employées dans une variété de rôles dans divers domaines. Les prestataires de programmes doivent outiller les demandeurs d'emploi d'un ensemble de compétences holistiques afin que ces derniers puissent accéder à un emploi significatif et durable. Des compétences techniques spécifiques rehaussées par des compétences professionnelles et personnelles permettront aux participants de ces programmes d'être préparés au-delà de l'expérience de leur premier emploi et d'être prêts à voir propulser leur carrière.

Ainsi, grâce aux conseils des employeurs et à l'implication de nombreux experts de l'industrie, grâce au courage dont ils font preuve en ayant une vision en dehors des champs d'application traditionnels, les programmes de développement de la main-d'œuvre peuvent adapter leurs programmes d'études pour préparer en toute confiance les chercheurs d'emploi pour réussir dans l'ère numérique d'aujourd'hui.